Girondins Cyclosports - LES FRERES MERLE VICTORIEUX!

Par : jcarre, 12 Août 2018 à 17:23
Les Merles au paradis !
Dimanche 5 aout avait lieu le deuxième round de cette course où le premier round disputé au mois avril avait vu deux girondins finir respectivement 3 et 5ième : en l'occurrence Johann et Nicolas pour ne pas les citer. Particularité du deuxième round par rapport au premier, l'arrivée a lieu cette fois-ci au milieu d'une belle montée. Les conditions climatique particulièrement hostile à la pratique du cyclisme aujourd'hui n'a néanmoins pas découragé les inscrits à venir s'affronter.
Côté girondins les forces en présence sont représentées par les frères Merle qui courent pour la deuxième fois de l'année ensemble après une pause de plus 15 ans.
 
Résumé d'Anthony:
Dès le départ, le ton est donné : un coureur de Nersac lance le peloton sur un rythme effréné jusqu'à la fin de la bosse.
A ce moment là, dans le début de la descente gros contre d'un coureur de Gours. Johann en profite pour sauter dans la roue.
Je me place en deuxième position du peloton pour fausser le rythme et surveiller les contres. Les deux coureurs de tête réalisent rapidement un trou.
1km après un contre part du peloton, j'en profite pour sucer la roue comme il se doit course d'équipe et de famille oblige.
Après quelques centaines mètres l'écart entre nous et les deux hommes de tête se réduit, néanmoins le coureur que je suis de prêt commence à coincer. J'en profite pour le contrer et rejoindre Johann et son compagnon d’échappé.
Nous arrivons dans la partie la plus dangereuse de la descente avec virage à angle droit. J'accélère bien avant le virage, Johann prend la roue, nous passons le virage en mode Alaphilippe et constatons que derrière les coureurs ont pris une bonne longueur de retard.
Nous voilà donc échappé dès le premier tour ensemble.
Nous réussissons à garder le peloton à 30s durant la moitié de la course en serrant les dents. Puis au fur et à mesure, malgré les contres dans le peloton, nous grappillons des secondes à chaque tour pour finir avec 2 minutes d'avance sur le peloton.
Nous arrivons  sur la ligne d'arrivée main dans la main, le doigt montrant le ciel, car oui nous étions au paradis après cette course mais notre tonton lui y était pour de bon depuis 15 jours.
Nous lui dédicaçons cette course où il nous a aidé à nous transcender. Lui qui nous aura supporté lors des nombreuses courses effectuées depuis notre jeunesse jusqu'à aujourd'hui, s'est battu pendant 9 mois contre une fichue maladie.
Certain d'entre vous l'on déjà rencontré sur les courses charentaises, comme Nicolas qui le remercie encore pour les bidons d'eau fraîches à Villebois-Lavalette l'an dernier :-)

Dans la même catégorie :

0 commentaires