Matchs de préparation à Bilbao

Par : esoler, 4 Septembre 2017 à 16:09

Le week-end dernier, déplacement à Bilbao, au club de Jolaseta, pour les équipes girondines 1 et vétérans afin de disputer leurs premières rencontres amicales.

Pour l’équipe 1, après deux semaines de travail foncier, il est temps de jouer et de trouver les ajustements et les automatismes avant la reprise du championnat. L’équipe a subi beaucoup de modifications, notamment en défense, qui va permettre aux jeunes du club d’intégrer le groupe.

Pour l’équipe vétérans, il s’agit du premier déplacement, et le mot d’ordre est de se faire plaisir sur le terrain. Avec seulement un entrainement dans les jambes et douze joueurs, nous savons à l’avance que ça va être dur !

Le samedi, l’équipe 1 joue en premier. Comme on s’y attendait, l’équipe de Jolaseta est plus en avance sur leur préparation et leur jeu met rapidement en difficulté la défense girondine. Elle encaisse trois buts durant le premier quart et elle a du mal à porter le danger. La petite coupure entre les quarts fait du bien pour mieux s’organiser. Résultat, un jeu beaucoup plus équilibré avec une réduction du score de Matéo sur PC. Le seconde période verra les deux équipes se neutraliser malgré de bonnes occasions de chaque côté.

C’est maintenant au tour des vétérans d’être sur le terrain pour 2 fois 25 minutes. Le début de match voit les espagnols tenir la balle mais la défense bordelaise est bien en place. Mais petit à petit leur emprise va se faire de plus en plus forte, leur permettant des décalages et des balles dans le cercle. Après plusieurs ratés, ils ouvrent logiquement le score et ne desserrent pas la pression. Ils marquent deux fois avant la mi-temps. A la reprise, les girondins ont de meilleures intentions, allant beaucoup plus souvent dans le cercle adversaire, trouvant deux PC, un poteau et un gardien en grande forme. Seulement, Jolaseta continue aussi de bien jouer, avec une très bonne circulation de balle et du jeu en mouvement qui va de nouveau faire mouche trois fois face à une défense qui commence à avoir le souffle court. Résultat final 6-0.

C’est maintenant le temps de la récupération sur leur belle terrasse. Un bon moment convivial qui a permis de discuter et de nouer des liens avec nos hôtes. Puis direction le restaurant (je me permets d’émettre un avis très favorable sur ce choix !) avant de retrouver l’hôtel.

Dimanche matin, rebelote : l’équipe 1 est en lice la première. Cette fois, le début du match est équilibré. On commence à sentir un peu de tension qui monte au fur et à mesure. Chaque équipe se donne beaucoup, mais le score reste vierge à la mi-temps. Le troisième quart est toujours serré et plus électrique. C’est dans cette ambiance que Fada trouve la faille dans le cercle. Bilbao va réagir rapidement et égaliser avant la fin du quart. Le dernier quart est engagé mais la fatigue se fait sentir dans les rangs bordelais, avec des espagnols un peu plus en jambe qui vont de nouveau trouver la faille par deux fois. C’est une nouvelle défaite 3-1.

Les vétérans prennent le relais, mais ils ne sont plus que 11. Cependant durant la première période, les joueurs sont bien en place, laissent beaucoup moins d’espace et se montrent dangereux dans le cercle adversaire. Score de parité à la mi-temps 0-0, mais le jeu est beaucoup plus agréable. Cependant, la deuxième partie du match va nous rappeler que lorsqu’il n’y a plus d’essence dans le moteur, ben ça fonctionne beaucoup moins bien ! Nos adversaires eux, sont toujours bien en jambe et trouvent maintenant les espaces. Après quelques occasions ratées ils ouvrent le score sur un tir revers, puis sur PC et enfin sur un nouveau tir revers. Nous terminons le match sur les genoux, mais nous avons vendu chèrement notre peau !

Félicitations aux deux équipes de Jolaseta pour leurs bons matchs.
Et merci pour leur accueil et leur sympathie.

Quant aux girondins, ils repartent avec des certitudes et des points à améliorer mais surtout, comme vous pouvez vous en douter, ils repartent en silence en direction de Bordeaux déjà plongés dans les bras de Morphée...

Dans la même catégorie :

0 commentaires